Département des Sports : Domani poussée vers la sortie ?

Son arrivée avait été saluée par nombreux jeunes qui rêvaient encore sur la réelle volonté d’Alpha Condé à impliquer les jeunes dans la gestion des affaires publiques. Mais, Domani Doré ne semble plus incarner cet espoir. Agitée pour les uns, arrogante pour les autres, incapables de l’avis d’une autre frange de collaborateurs proches. L’un ou l’autre cas, l’actuelle ministre des Sports est manifestement poussée vers la sortie. Et ceci explique cela.

Ces derniers temps, ça sent du souffre au département des Sport. Ministre et proches collaborateurs n’embouchent pas les mêmes trompes. Une friction qui pourrit les relations entre la ministre et des ses collègues. Selon des sources, là-bas, il y a deux ministères : celui que gère Domani Doré et celui que gèrent les autres frondeurs. Tout ceci a un coût : le rendement. C’est dans cette cohue polluée que l’évaluation trimestrielle des membres du gouvernement intervient. Une étape qui devrait permettre à chaque ministre de se défendre. Domani Doré, pris dans son propre piège s’est vu abandonner au milieu du gué par ces cadres qui ont déclaré forfait. C’est la rançon de l’affront du ministre contre ses collaborateurs.

Un affront qui a été rendu public récemment lors d’une conférence de presse, le 3 novembre. Domani estime en effet que c’est parce qu’elle apporte du renouveau que la barque s’est disloquée. Extrait : « Quand vous bousculez des habitudes, ne vous attendez pas à des Amen ! Au contraire, attendez-vous à des obstacles. L’administration guinéenne est en construction. On n’est pas là-bas pour un partage de sous. Si d’habitude, pendant les éliminatoires, c’est une période de rente pour certains, j’avoue que si j’ai fermé les robinets, ne vous étonnez pas que d’autres ne soient pas contents. Mieux, j’avoue que je ne suis pas étonnée de rencontrer des obstacles, il fallait s’y attendre. C’est l’un des grands challenges au ministère des Sports. Il faut que j’apprenne aux gens à changer les habitudes. Ceux qui pensent que le dysfonctionnement au ministère des Sports est un événement, pour moi, c’est un non-événement. C’est normal, c’est la résultante des réformes que nous avons entreprises au ministère. Je constate que ces réformes portent fruit, parce que je ne suis pas venue pour faire plaisir. Je suis venue dans le cadre d’une mission, le changement au Sport ».

On a donc compris comme elle et à corps défendant que cette mission a un prix, celui-ci s’appelle : délation. Qui à marcher sur des œufs, au risque de se voir pousser vers la sortie.

Jeanne FOFANA, www.kababachir.com

  1. bateka dit

    Bon courage chere Domani
    Les bandits à col blancs pensent qu’ils sont là pour se partager les sous.
    Faites ce que vous pensez etre bon pour le sport guineen.
    Tenez le cap.
    On ne reconnaitra vos reformes que plutard
    Ainsi est fait le guineen
    Bonne chance

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.