Des accords mutuels pour les législatives ?

Les accords signés récemment entre le RPG et l’UFR ne sont pas que pour les communales bien étriquées. Selon des sources, le deal acté, lundi dernier entre les deux formations politiques sera valable aux prochaines législatives.

A peine cette rumeur répandue, le parti au pouvoir à travers Damaro Camara étaie : « Nous avons accepté de signer cet accord politique. L’UFR qui s’en était plaint, le chef de l’Etat a rendu une visite inopinée à son leader. Je crois qu’entre frères, les choses sont en train de rentrer dans l’ordre. Nous voulons des partenariats solides, des partis qui comptent sur le terrain pour aller ensemble aux élections législatives. » Voilà qui est clair. On en sait un peu plus sur la sortie de Deen Touré de l’UFR, faisant état de l’offre gracieuse du RPG, par rapport certainement à l’UFDG.

Seule évidence, la tenue de ses législatives risquent d’être renvoyée à la semaine des quatre jeudis. Or, « Contrairement aux élus communaux, une Assemblée nationale caduque a des répercussions sur l’ensemble du fonctionnement de l’administration notamment en ce qui concerne l’adoption des lois de finances, les grands projets de développement, les prêts et autres actions indispensables à la construction nationale. Car, le développement ne doit pas s’arrêter. Vous n’êtes pas sans savoir que toutes les décisions prises par des députés caducs   peuvent être contestées après car, ils ont fini le mandat que le peuple de Guinée leur a confié », déplore l’acteur politique. En attendant, ce sont des coups fourrés pour gérer les Mairies.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.