Des fausses promesses aux excuses plates d’Alpha Condé

Des fausses promesses aux excuses plates, avec pieds et mains liés au dos d’un tyran décadent!L’image est celui du candidat du RPG, battant campagne en visioconférence avec le statut d’opposant. Décidément, entre Alpha Condé et les promesses baroques et fallacieuses c’est une vraie fausse histoire d’idylle, d’attrait infamant, de lien nauséeux bien humecté.

Les Guinéens qui connaissent ce mariage de raison ont fini par se révolter ou traduire leur ras-le-bol, car sans cesse pris pour des moutons amnésiques. Les autres rares citoyens à qui Alpha Condé promet encore et encore, se regardent à chaque annonce, les yeux grand-ouverts, comme pour exprimer désormais un scepticisme élaboré.  Lassés des promesses fallacieuses à la pelle, ils ne croient même plus au sénile ruiné par des contrevérités infantilisantes.

Pris donc à son propre piège, le vieil homme présente des excuses plates : « Ceux qui sont mécontents ou frustrés je vous présente mes excuses. » Le temps des citoyens oubliés, bannis des programmes de développement du Président d’applaudir avec prudence, le candidat qui ne mise que son 3è mandat, alors qu’il aurait pu, depuis des lunes, avec les évènements malheureux aux stigmates ineffaçables et aux âmes marquées de Soaro, Galapaye, Zogota, etc., organiser une justice équitable pour mater les auteurs et commanditaires de la sauvagerie. Au lieu de blaguer encore cette partie sud de la Guinée.

Et pour mieux endormir, il s’engage : «Désormais nous allons faire en sorte que vous ne soyez plus oubliés. » En réalité, cette population ne devrait pas être les grands oubliés, dès l’instant que Papa Koly, l’inconstant, Domani Doré, la fine bouche, sentinelle du RPG et tout le bataclan écument les lambris dorés d Sékhoutouréya au nom d’une prétendue proximité avec le chef. Alpha Condé pense donc avoir réussi à se faire pardonner, alors qu’il garde éloigné, pendant plus de dix ans, un des fils du terroir, en l’occurrence Dadis Camara. Alpha pense avoir blagué la Forêt, en refusant la candidature d’un des grands candidats proche de Dalein Diallo.

Alpha pense enfin avoir réussi à se faire pardonner en promettant : « Cette année je vais faire en sorte que vous cultivez, 1000 hectares de Cacao en forêt. Les activités de d’exploitation de granite que nous avons à Lola va commencer bientôt et aussi celle du Mont Nimba. Le minerai de Zogota aussi va reprendre bientôt. Nous avions dit aux investisseurs que le poste du directeur des ressources humaines doit être quelqu’un de la région c’est lui qui connaît qui il va recruter. Le plus important c’est que la mine de Simandou va reprendre aussi dans sous peu de temps. Je sais que Rio Tinto n’allait pas accepter de développer notre mine.  On s’est battu pour que Simandou puisse être exploité. Nous avions fini l’appel d’offre, l’exploitation va démarrer bientôt. Le chemin de fer va passer par Kérouané- Beyla- N’zérékoré-  Macenta- Guéckédou- Kissidougou- Faranah- Mamou- Forécariah. Déjà on a signé ce contrat. Ce train va seulement envoyer les minerais et transporter les populations et leurs marchandises. »

N’zérékoré n’est plus dupe. Les promesses sont devenues une pilule difficile à avaler. La Forêt exige la Justice sur ses morts. Elle exige le retour de leur fils (Dadis). Le reste, elle verra bien. Peut-être sans même Alpha Condé. Le blaguer-tuer, juste pour une campagne ne fait plus recette. Alpha Condé le comprendra à ses dépens, le soir même du 18 octobre.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.