Des griefs de Soumah (Dixinn) contre Sydia Touré

Le candidat très malheureux de la Mairie de Dixinn n’en démord pas. Son échec cuisant ne lui laisse aucun répit. Son bouc émissaire : Sydia Touré, président de l’UFR.

Extrait : « Sidya a demandé à ses hommes de voter pour l’UFDG, la preuve est palpable. Si vous prenez la composition de l’exécutif communal de Dixinn aujourd’hui, le maire est de l’UFDG, le premier vice maire est de l’UDG, le deuxième vice maire est de l’UFR, le troisième vice maire est de l’UFDG et le quatrième est de l’UDG. Donc l’exécutif communal de Dixinn est composé de l’UFDG, de l’UFR et de l’UDG. Et s’il n’y a pas eu de négociation entre les deux, il n’y aurait pas eu ça, et c’est plus simple que ça. Qui on peut tromper dans ce pays. Et c’est les 3 personnes qui n’ont pas voté pour nous, sinon on aurait eu 17 sur 17, mais pourquoi 14. Je sais que Eugène Damba n’a pas voté pour nous, Kalissa aussi la même chose et El Hadj Ballo non plus. Ils ont voté selon les instructions reçues par leur président. »

Autant assumer et se rappeler que les discours va-t’en guerre contre une ethnie n’auront pas été payants. Encore moins la rage de la revanche et du mépris. Aboubacar Soumah n’a que ses yeux pour pleurer. Pleure donc, transfuge de l’UFDG !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.