Des Maisons de Justice en gestation

Le vendredi dernier, à Conakry, le ministre de la Justice a soumis en 2ème lecture l’examen du projet de Décret portant création, organisation et fonctionnement des Maisons de Justice. C’est une annonce du porte-parole du gouvernement.

La dite Maison de Justice vise à « rapprocher davantage le service public de la justice du citoyen mais aussi de participer au désengorgement des rôles des juridictions. C’est un siège d’activités relatives au droit, à la régulation des conflits, à la prévention et au traitement de la délinquance. Elle accueille et oriente les citoyens en toutes matières et aide les victimes d’infractions. »

Selon le Garde des Sceaux la mise en place de cette Maison est fondée sur la négociation avec les collectivités locales et les partenaires dans la mesure où l’éloignement des Palais de justice de certaines communes ou de certains quartiers est vécu par les habitants comme une carence de la justice.

Déjà, Cheick Sakho se réjouie de ce qu’il appelle « des réformes majeures »intervenues dans notre pays : la Loi portant organisation judiciaire qui érige les Justices de paix en tribunaux de première instance et la Loi portant nouveau Code de procédure pénale qui donne compétence aux Tribunaux de Premières Instances (TPI) pour juger des crimes.

De toute évidence, « ces deux textes de Loi permettent d’atteindre un objectif majeur de la Réforme, celui de permettre aux citoyens de toutes les préfectures, de saisir la juridiction de leur lieu de résidence. »

 

C’est donc tant mieux.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.