Des militaires dans la forêt de Kéréma : ’’Même Droit Pour Tous’’  exprime sa vive préoccupation

Au lendemain de passage d’un contingent militaire dans la forêt de Kéréma dans la préfecture de N’Zérékoré à la recherche d’éventuels rebelles qui s’y trouveraient, les défenseurs des droits de l’homme montent au créneau et dénoncent une violation des lois de la République par les autorités guinéennes.

S’exprimant vendredi sur les ondes d’une radio locale, Me Frédéric Loua de l’ONG ‘’Même Droit Pour Tous’’ fustige l’attitude des autorités guinéennes dont la démarche vise, selon lui, d’intimider les paisibles populations de cette localité.

“Nous avons appris cette nouvelle avec une plus grande inquiétude parce que nous savons nous avons des cas précédents comme le ca de Zogota. Cette situation de Kéréma date depuis déjà un certain nombre de temps. Vous vous rappelez que le président de la République lors d’une de ses visites à N’Zérékoré, a dit publiquement il y a des rebelles qui seraient dans la forêt de Kéréma et que ces personnes-là allaient recevoir la réponse de l’Etat. Et puis quelque temps après ce sont deux citoyens de Kéréma qui avaient été arrêtés et amenés  mani-militari à Conakry détenus à la maison centrale de façon illégale pendant lus d’un mois. Il a fallu que les organisations de défense des droits de l’homme se lèvent pour dénoncer, pour que l’Etat prenne la décision de les libérer. Hier encore nous avons appris dans l’après-midi, que 5 camions remplis des gendarmes et des militaires ont fait irruption dans le village et se sont dispersés dans la forêt de Kéréma. Et peu de temps après, ces forces se sont ressorties et sont parties. La question qu’on se pose est-ce que certains éléments ne sont pas restés dans la forêt. C’est la crainte de cette population qui ne sait plus à quel saint se vouer. » a déclaré cet activiste des droits de l’homme.

Et Me Frédéric Loua de poursuivre : « Si les pouvoirs publics estiment qu’il y a des rebelles dans la forêt de Kéréma, nous sommes pour une enquête, mais une enquête professionnelle pour mettre hors d’état de nuire ces éléments. »

Devant des tels agissements des pouvoirs publics, l’ONG ‘’Même Droit Pour Tous’’   appelle les autorités au respect des lois de la République : « Nous appelons au respect des lois de la République, nous appelons à l’impartialité de l’Etat dans la gestion de crise de notre pays ».

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.