Déstabilisation sociopolitique en Forêt : le Bloc Libéral indexe le pouvoir !

Dans une déclaration signée le 5 juillet, le Boloc libéral de Faya Milimono dénonce ce qu’il appelle « une opération de déstabilisation sociopolitique de la Guinée Forestière » qui est actuellement en cours.

Selon le parti, « Cette manœuvre a commencé par la Moyenne Guinée, dès 2011, par l’opposition des Roundhés aux Peulhs. En Guinée Forestière, la première phase de ce montage machiavélique vise à opposer les Konias, les Manias, les Malinkés et les Kourankos, d’une part, aux Kpelles, Tômas, Kissis, Kônons et Manôns, d’autre part. Cette phase est déjà en cours d’exécution. »

Pour le parti de Faya Milimono, cette manœuvre du pouvoir vise trois objectifs : intimider les autochtones forestiers face aux allogènes qui sont présentés comme étant numériquement dominants et par ricochet chefs des autochtones ; préparer les esprits à accepter les résultats falsifiés en faveur du candidat du RPG, qui sortiront des urnes, à l’élection présidentielle prochaine et ; en cas d’échec du plan machiavéliquement préparé, semer des troubles dans la région pour obtenir l’annulation du vote. La présence des Donzo – une milice gouvernementale déguisée – s’inscrit selon le parti, dans une manœuvre politicienne qui vise à faire peur aux populations et à les soumettre à la volonté rétrograde du gouvernement de réinstaurer la dictature dans le pays.

Le BL oublie certainement que le pouvoir actuel est tout simplement synonyme de subversion et de division.

Un point, un trait !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.