Destruction de Kapororail : Bah Oury charge Dalein

« Au moment où on luttait, il était dans un gouvernement qui a été responsable de la destruction de Kaporo-rail, de la manipulation des élections locales. » Bah Oury en recevant le 6 mars dernier certains jeunes de Pita a clairement chargé le président de l’UFDG dont il regrette d’avoir porté à la tête du parti.

Et Bah Oury d’ajouter : « Nous avons commis une faute en 2007, en voulant bien faire, nous avons ressuscité la mal gouvernance, le système le plus honni qui a fait que la Guinée est plombée aujourd’hui. » Ce bout de phrase rappelle ceux d’Alpha Condé, accusant les opposants et notamment les anciens Premiers d’être à la base du retard du pays. Ce Bah Oury-là ne sauvera pas l’UFDG. Il la mettra en lambeaux. Cette sortie de l’exclu de l’UFDG intervient au moment même où la Coordination HaalPular tranche en faveur de Dalein Diallo et interpelle Bah Oury sur une réelle pondération.

Ce jugement est porté dans les colonnes de La Lance, un hébdo guinéen. « C’est avec une profonde amertume que la coordination Haalpular a suivi les déclarations belliqueuses, discourtoises, agressives et cavalières de Bah Oury », peut-on lire dans cet hebdomadaire de ce mercredi. La coordination regrette en outre le comportement et le manque de courtoisie mais surtout de « bonne conduite traditionnelle à l’endroit des personnes qui étaient venues échanger aimablement avec lui. »

Partant, invite est faite à l’exclu de « réintégrer sagement la case familiale. » Mais déjà, Bah Oury menace d’en découdre avec ceux qu’il appelle des  anti-démocrates.

La suite risque d’être palpitante

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.