Détenus du 19 juillet 2011 : la passivité de l’opposition au crible !

Bah Oury en veut-il à ses pairs de l’opposition qu’il accuse de passifs au regard du temps qu’il a mis loin de son pays, suite à sa condamnation par contumace et à la détention illégale des autres Guinéens au compte du 19 juillet 2011 ?

Cette question mérite bien d’être posée d’autant plus que, depuis un certain temps, le nom de cet opposant d’Alpha Condé revient sur la toile, mais surtout de son possible rapprochement au pouvoir de Conakry, à travers la sulfureuse Chantale Cole. En effet, dans un entretien que des confrères ont eu avec le vice-président de l’UFDG, il a été révélé que l’opposition n’a pas fait assez pour que les prisonniers personnels d’Alpha Condé recouvrent leur liberté. « Ce n’est pas le fait que Chantal puisse s’intéresser à la question des détenus du 19 juillet qui devrait poser problème. Ce qui devrait poser problème, c’est le fait que beaucoup de responsables politiques, y compris ceux de l’opposition, n’ont jamais levé le petit doigt pour les détenus du 19 juillet 2011. Ils n’ont jamais accepté de souscrire à une pétition que de jeunes gens avaient fait pour demander une amnistie pour les détenus », se lâche-t-il. Avant d’ajouter avec Vision Guinée.com: « Donc, qu’une personnalité de bonne volonté puisse s’intéresser au sort de tous ceux qui sont emprisonnés injustement, je trouve que c’est louable de leur part. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.