Diabète de type 2 : un coaching en ligne améliore l’hygiène de vie et la santé

Les nouvelles technologies peuvent-elles remplacer efficacement un suivi personnalisé à l’hôpital pour équilibrer le diabète ? Des médecins français de l’hôpital Bichat à Paris ont testé un programme de e-coaching, basé sur un bilan nutritionnel et une prescription d’activité physique, auprès de 120 patients diabétiques de type 2 avec une obésité abdominale. 

diabète de type 2 coachingDes médecins français de l’hôpital Bichat ont testé un programme de e-coaching auprès de 120 patients diabétiques de type 2 avec une obésité abdominale.

Comparaison d’un outil de coaching en ligne versus des recommandations classiques

Ce programme en ligne, intitulé Anode (« Accompagnement nutritionnel de l’obésité et du diabète par e-coaching »), vise à réduire les apports énergétiques et augmenter le niveau d’activité physique de patients diabétiques, et améliore la santé des malades présentant un excès de poids, selon les conclusions d’une étude française publiée ce mercredi 8 novembre.

Ce coaching santé a été conçu par MXS-Medical Expert Systems, une entreprise spécialisée dans la conception d’outils de e-learning et d’e-coaching dédiés au domaine de la prévention et du traitement des pathologies cardio-métaboliques.

Pour les besoins des travaux, 60 patients, âgés en moyenne de 57 ans, ont eu accès pendant quatre mois via Internet à des menus dététiques, une liste de courses quotidienne ou hebdomadaire et des exercices physiques à mettre en place. Soixante autres patients, constituant un groupe témoin, ont quant à eux reçu des conseils nutritionnels usuels sur la même période.

Réduction efficace des calories vides

Une perte de poids d’au moins 5% a été observée chez 26% des personnes du groupe de e-coaching, contre 4% pour le groupe témoin, indique l’étude.

Les patients connectés ont amélioré l’équilibre de leur glycémie et leurs habitudes alimentaires plus efficacement que les autres, en réduisant leurs apports en graisses saturées, en sodium et en calories fournies par des aliments de faible densité nutritionnelle (les « calories vides »).

Pour continuer à explorer l’efficacité de ce type de programme de santé connectée, l’équipe lancera au printemps 2018 une étude nationale à plus grande échelle, sur une durée d’un an.

Ces travaux ont été coordonnés par le docteur Boris Hansel et le professeur Ronan Roussel, du service de diabétologie-endocrinologie et nutrition de l’hôpital Bichat – Claude-Bernard, et du centre de recherche des Cordeliers (Inserm/Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris-Diderot, Université Paris-Descartes).

Créé le 09 novembre 2017

Sources :

Hansel B, Giral P, Gambotti L, Lafourcade A, Peres G, Filipecki C, Kadouch D, Hartemann A, Oppert JM, Bruckert E, Marre M, Bruneel A, Duchene E, Roussel R A Fully Automated Web-Based Program Improves Lifestyle Habits and HbA1c in Patients With Type 2 Diabetes and Abdominal Obesity: Randomized Trial of Patient E-Coaching Nutritional Support (The ANODE Study) – J Med Internet Res 2017;19(11):e360 – Published on 08.11.17 in Vol 19, No 11 (2017): November (accessible en ligne)

Photo : ©anyaberkut / Istock.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.