Dialogue en panne : Papa Koly indexe un allié !

« La crise politique est aujourd’hui marquée par le retrait de l’opposition du dialogue. Sinon la concertation était partie de bons pieds. Mais à cause de l’indélicatesse d’un représentant du camp en face, il y a encore un blocus. »

Papa Koly Kourouma n’a vraiment pas des atomes crochus avec Damaro Camara. Selon l’allié du RPG, faisant allusion au parti au pouvoir, « Les voyous et les délinquants sont dans les bureaux et dans les institutions. Ils parlent au nom du peuple et se font applaudir dans les quartiers alors qu’ils sont de véritables pollueurs de l’environnement politique. Ce qui entretient la persistance des crises ». Papa Koly disculpe ainsi les « les jeunes de l’axe hamdallaye-Bambeto-Cosa d’être des voyous et des délinquants, or ce ne sont que des désœuvrés. »

Récemment, au cours d’un entretien qu’il a eu avec des confrères, Papa Koly Kourouma réagissait à la sortie médiatique de Damaro traitant Dadis de diable. « Il est impoli de traiter le président Dadis de Diable. Le sieur Damaro est un loubard agitateur politique qui manque de courtoisie. Il ignore qu’en 2010 celui qu’il traite de diable était un allié qui a joué un rôle important pour la victoire du RPG (Rassemblement du Peuple de Guinée, parti au pouvoir, Ndlr). Le traiter aujourd’hui de diable relève d’une immaturité politique ; surtout en cette période sensible où on doit charmer même les ennemis à plus forte raison un ancien allié. C’est pourquoi je pense qu’il doit être sanctionné pour cette dérive grave de conséquence » s’est lâché Papa Koly Kourouma, déjà candidat à la présidentielle à venir.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.