Diplomatie: pourquoi un flic remplace un autre à Dakar ?

Hadja Aminata Kobélé Keita, précédemment contrôleur général de police au ministère de la Sécurité et de la Protection civile est nommée ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée au Sénégal.

Ainsi en a décidé le lundi soir, Alpha Condé, par un décret. Un flic remplace de fait un autre flic, en l’occurrence Mamadou Beau Keita, rappelé à la mi-août. Et c’est le mardi 18 septembre 2018, que Sidiki Kaba, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, a reçu en audience l’ambassadeur partant, venu faire ses adieux. Des longs mois après, Alpha Condé le remplace. Le fait est loin d’être anodin.

En effet, le pays de la Téranga toujours soupçonné, voire accusé ouvertement par le président guinéen d’être un havre de paix et de…complots supposés ou réels d’opposants guinéens, notamment Dalein Diallo. Comme si cela ne suffisait pas pour jeter le froid entre les deux pays, Alpha Condé a une jalousie maladive pour le président sénégalais dont les réalisations et l’ouverture diplomatique du pays se passent de commentaires. On en veut pour preuve, la visite du président chinois jusqu’aux portes de Conakry sans jamais poser son baluchon à Conakry. La réaction de Condé en présence d’investisseurs chinois a failli créer un incident diplomatique.

Pour ainsi faire taire la polémique, le président guinéen va passer ses vacances le jeudi 23 août ses vacances dans la station balnéaire de Saly Portudal. En nommant donc un flic en remplacement d’un autre, Alpha Condé entend, au moment où le 3è mandat se précise, avoir davantage le curseur pointé sur tous les mouvements de ses opposants en l’occurrence Dalein Diallo, dont le Sénégal est sa seconde patrie. Alpha Condé a des rapports difficiles avec MackySall à cause de sa phobie. Il oublie que lui-même tisse de bons rapports avec des adversaires politiques du maître du Sénégal et il avait même soutenu certains opposants dont Cheikh Hadjibou Soumaré, l’ex ministre du Budget sous Abdoulaye Wade, à la présidentielle de février 2019. A part lui, Alpha Condé a des accointances avec entre autres : Khalifa Sall, Babacar Touré et Me Boucounta Diallo qui fut son avocat du temps des vaches maigres.

Il n y a donc pas à se faire du sang noir quant aux mouvements d’opposants au Sénégal. Beau est rappelé, pour officiellement cas de maladie, Kobelé revient au poste. Et des hauts gradés promus diplomates. Une autre façon de les éloigner, en leur qualité de troisième larron, du possible.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.