Dixinn à prix coûtant pour le RPG : déjà plus de 200 millions GNF

Le porte-monnaie parle de porte-à-porte avec le RPG en profonde compromission avec un ex allié mais député de l’UFDG : Aboubacar Soumah. Des sources concordantes dignes de foi annoncent déjà quelque 200 et quelques millions GNF distribués pour faire balancer Dixinn – la traditionnelle Commune de l’UFDG – dans le RPG.

 

C’est donc à prix coûtant que le RPG mise sur Dixinn pour dénuder Dalein Diallo dont toutes les forces sont d’abord concentrées sur cette circonscription qui abrite sa résidence depuis des décennies. Le parti au pouvoir usera de tous les moyens y compris les fraudes massives avec la complicité de certains pour retirer Dixinn où il y a une forte coalition contre Dalein Diallo. La bataille sera rude.

Le député Soumah a lui-même mis la main à la poche avec plus de 60 millions GNF. Lui a juré de faire mordre la poussière à son ex allié. Il est soutenu par un certain MalickSankhon qui cesse d’être patron de la Caisse nationale de la sécurité sociale pour se muer en militant dilapidant les fonds sociaux pour la cause du RPG. Cette bataille d’abord du porte-monnaie symbolise le grand enjeu que représente Dixinn.

Lansana Kouyaté du PEDN, lui sceptique quant à la transparence du scrutin du 4 février. Comme pour dire qu’il n y a pas à s’émouvoir : « Le scrutin ne sera pas transparent. Parce que, avant même ces élections, la liste électorale devait être élaguée. Cela n’a pas été fait. Et, c’est une forme biaisée de compromission de ce qui constitue les règles démocratiques, parce que les chefs de quartier ne seront pas élus en même temps. Donc, c’est une élection partielle. Etant donné que ça se situe au niveau des communes, les chefs de quartier seront nommés, ainsi que les chefs de district. Ce qui est totalement en contradiction avec les règles démocratiques », rapportent nos confrères de Nouvelle de Guinée.

 

Jeanne Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.