Dixinn : le député Soumah a-t-il réussi à faire échec à l’UFDG

C’est ce mercredi, 7 février 2018 que les résultats tombent, mais non encore confirmés par la CENI. A Dixinn, le RPG s’offre la tête et obtient 14 sièges avec 18311 voix, l’UFDG 13 sièges avec 17738 voix, l’UDG arrive troisième avec 5 sièges pour 6275 voix, la liste indépendante 2 sièges avec 2317 voix, l’UFC et l’UFR obtiennent chacun 1 siège, le parti socialiste 866 voix pour 1 siège et enfin la coalition PADES 1 siège avec 443 voix.

Avec ces chiffres provisoires, l’ex député UFDG de Dixinn devenu nouvel allié du RPG a-t-il vraiment réussi à faire échec au parti de Dalein ? La surenchère politique à laquelle l’ancien allié s’est livré risque de mal tourner. La physionomie actuelle – encore qu’elle est provisoire – ne semble point jouer en faveur de ses serviteurs : Alpha Condé et le RPG. Etant entendu que nombreux BV ont été annulés notamment à Hafia, traditionnellement acquis à Dalein Diallo.

Pourtant, il y a deux semaines, sur une radio de la place, Soumah qui jure de tous les noms de faire perdre Dalein à Dixinn, avec la complicité de Malick Sankhon- près de 300 millions GNF ont été distribués à Dixinn avec le porte à porte. D’ailleurs, comme ticket d’entrée au moment même où il a été confirmé pour être tête de liste de cette circonscription, il s’est taillé des perles : « J’ai été révoqué de mes fonctions quand j’ai accompagné Cellou Dalein. Mais je n’ai aucun regret, parce que j’ai été jusqu’à sacrifié ma vie et celle de ma famille. Le jour où les gens sont allés chez moi pour m’assassiner, c’est le même jour qu’on a tué le monsieur de la section motard de l’UFDG. »

On n’est loin de démêler l’écheveau. C’est possible même que cet ex député UFDG n’en soit pas le maire. Même si le RPG venait d’être confirmé par la CENI.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.