Djéné Kaba: « Ramener mon époux à la maison et assurer sa sécurité….est un acte qui m’apaise »

Alors que des informations faisaient état de son éventuel retour en Guinée, après une absence de plus de 5 mois dans le pays, Djéné Kaba Condé s’est enfin exprimé près de trois mois après le renversement d régime d’Alpha Condé.

En tout cas, le transfèrement d’Alpha Condé à la résidence de l’ex-Première Dame de Guinée, rassure Djené Kaba Condé : « Ramener mon époux le Professeur Alpha Condé à la maison et assurer sa sécurité en lui garantissant un traitement digne de son rang est un acte qui m’apaise à plus d’un titre, rassure la famille et tout le peuple de Guinée. »

Voici la réaction de l’ex-Première Dame de Guinée après le transfert de  son époux à sa résidence de Landréah :

« Mes compatriotes.

Je remercie tout d’abord le CNRD et
Le Président de la transition,
Chef de l’Etat,
Chef suprême des armées,
Le Colonel Mamadi Doumbouya pour son sens de responsabilités élevées.

Ramener mon époux le Professeur Alpha Condé à la maison et assurer sa sécurité en lui garantissant un traitement digne de son rang est un acte qui m’apaise à plus d’un titre, rassure la famille et tout le peuple de Guinée.

Comme vous le savez, je tiens plus que tout à la paix et à la quiétude nationale; alors mon souhait serait que les filles et fils de Guinée se donnent la main pour construire et façonner notre pays, qui a tous les atouts pour amorcer un développement harmonieux et durable.

Femmes et jeunes de Guinée, je serais parmi vous très bientôt, dès que mon état de santé le permettra.

Je tiens à remercier les militantes et militants du RPG arc-en-ciel pour leur soutient.

En ce qui concerne mes œuvres humanitaires avec la Fondation PROSMI, si Dieu me le permet sachez qu’elles continuerons avec le même dynamisme et le même amour pour vous mes compatriote qui m’ont toujours soutenu et animé à faire ces actions

Vive la paix, Vive la Guinée uni et prospère. »

Conde Djene Kaba.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.