DOMANI DORE : Un cas diversement apprécié au RPG

Domani Doré, l’ancienne ministre des sports, avec sa dernière sortie autour du choix de la Guinée pour l’organisation de la CAN2023, met le parti au pouvoir dans l’embarras. En effet, en révélant que le dossier guinéen était vide, elle met sur la place publique un secret qui n’est pas nécessairement vendeur pour le pouvoir. Mais il se trouve qu’en même temps, il se rattrape en réaffirmant son appartenance et son engagement sans faille pour le RPG-arc-en-ciel. Cette dualité de sa part, entraine une scission au sein de la formation politique d’Alpha Condé.
D’une part, on a ceux qui pensent que sa sortie sur le dossier de la Guinée est une trahison dans la mesure où elle ne l’a faite qu’après avoir été limogée de son poste de ministre. Pour les tenants de cette ligne dont un des représentants, c’est bien l’autre ancien ministre, Sanoussy Bantama Sow, Domani Doré s’est exprimée par dépit. Elle n’aurait pas aimé son limogeage et essaierait par des aveux post-mortem, de se racheter auprès de l’opinion publique. C’est ainsi qu’à la faveur de l’Assemblée générale du RPG-arc-en-ciel de ce 12 mars, l’ancien ministre des Guinéens de l’étranger n’a pas hésité à ranger Domani Doré dans la même catégorie qu’Alhassane Makanera Kaké, Mamadou Sylla et Papa Koly Kourouma qui, eux, ont clairement fait part de leur frustration.
D’autre part cependant, il y a au sein du même parti présidentiel des responsables qui ne pensent pas que Domani ait commis un péché irréparable. C’est le cas du président du groupe parlementaire du RPG-arc-en-ciel, Amadou Damaro Camara. Invité chez nos confrères de Djigui FM ce dimanche, il distingué l’ancien ministre des sports des trois autres qui, dit-il, font valoir leur absence de conviction, en déclarant la guerre à leur ancien parti, aussitôt débarqués de leurs fonctions. Contrairement à eux, Domani Doré, au lendemain de son limogeage serait passée au parti pour réaffirmer sa fidélité et son désir de poursuivre la bataille. En fait, pour Damaro Camara, cet acte d’allégeance est plus significatif que les propos sur le dossier de la Guinée.
Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.