Double scrutin: Au moins deux personnes tuées dans des heurts à Conakry


Le double scrutin (législatif et référendaire) de ce 22 mars a été émaillé des violences meurtrières à Conakry et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays.
A Conakry, les affrontements entre forces de l’ordre et jeunes manifestants déterminés à empêcher la tenue du scrutin ont commencé tôt le matin. Malgré l’implication de l’armée pour la sécurisation des bureaux de vote, les partisans du FNDC ont tenté d’empêcher le vote dans divers endroits de la capitale et la Guinée profonde.
Des tirs à balles réelles ont été entendus dans plusieurs endroits de la capitale, particulièrement sur la route Le Prince où des jeunes ont affronté ouvertement les forces de l’ordre.
Au moins eux personnes ont été tuées dans des heurts avec la police notamment à Dar Salam, où un jeune conducteur de mototaxi a été tué par balle, puis à Cosa, où le corps d’un jeune tué par balle a été abandonné.
Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, les forces de l’ordre appuyés par des bérets rouges multiplient les exactions dans plusieurs quartiers de la Commune de Ratoma.
Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.