Dr Saliou Bela Diallo: un second couteau qui n’est pas déçu du RPG

Il n’a certainement pas d’options depuis qu’il est allé, la langue pendante au RPG, au moment même où le président de ce parti cherchait à désintégrer l’UFDG, à travers des cadres de son acabit et celui de Bah Oury. Mais, toute honte bue, parce que confiné à assumer des rôles de seconde zone au niveau de la mouvance – porte-parole de la mouvance -, alors qu’il rêvait d’un poste ministériel, le Dr Saliou Béla Diallo, dans une fausse constance déclare que « nous ne sommes pas déçus du tout», parlant de son parti AFIA.

Il rêvait secrètement de se venger d’un parti auquel il a appartenu mais qui a fini par lui remonter les  bretelles à cause des fautes politiques avérées. A l’étroit depuis qu’il a commis la grosse erreur d’appréciation sur le parti au pouvoir où les faucons acceptent à peine des transfuges d’autres partis adverses, Saliou Béla dit qu’il est fier que son parti fasse partie de « ceux qui ont le plus mouillé le maillot lors de la campagne présidentielle de 2015 pour le Pr Alpha Condé. Il parait clair donc que notre alliance, depuis que j’ai rejoint la mouvance en quittant l’UFDG, n’était pas hypocrite, ni louche, mais sincère, car on a toujours travaillé dans ce sens. Ainsi il revient à celui pour qui on a mouillé le maillot de nous confier telle ou telle place. Et nous ne sommes pas déçus du tout. »

En attendant, le message ne passe pas du tout. Alpha Condé a à récompenser mais les membres souches de son parti qui ont un certain poids mais pas ceux qui jouent le rôle de second couteau. Saliou Béla l’apprendra à ses dépens.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.