Drame de Rogbane : Fodé Oussou entend porter plainte contre Soriba Sorel Camara

Dès l’annonce de la bousculade meurtrière de la plage de Taouyah, le 29 juillet dernier, Dr. Fodé Oussou Fofana, député de l’UFDG, avait promis qu’à son retour il poursuivrait, le gouverneur de la ville de Conakry qui, à ses yeux, est l’un des principaux responsables du drame. Eh bien, il semble vouloir s’en tenir à cette promesse. En effet, il l’a réitérée hier à l’occasion d’un point de presse qu’il a animé à Conakry.

A en croire le groupe parlementaire des Libéraux démocrates, il passerait par toutes les voies pour faire payer à Soriba Sorel Camara sa part de responsabilité dans ce qui est arrivé sur la plage de Rogbanè. C’est du moins ce que l’intéressé clairement guinéen : « je mettrais une commission en place, je ferais signer une pétition, je passerais dans tous les marchés et quartiers de Conakry, je me ferais accompagner par un avocat pour porter plainte contre le gouverneur de Conakry et je demanderais au président de la république de le limoger ».

Et si Dr. Fodé Oussou Fofana semble si remonté, c’est parce qu’il demeure profondément convaincu que la responsabilité du gouverneur de Conakry est des plus évidentes. Et pour convaincre son auditoire, il commence par rappeler : « En janvier 2014, des jeunes ont péri à Lambanyi. A l’époque, l’ancien gouverneur de Conakry avait pris une décision allant dans le sens de la fermeture des plages. Je me demande aujourd’hui qui a autorisé la réouverture des plages ». A l’en croire, la réponse à cette interrogation est d’autant plus déterminante dans la manifestation de la vérité que, selon lui : « Le gouverneur actuel, quand ça l’arrange, il dit qu’il est le patron de sécurité de Conakry, qu’il est le numéro un de la ville, qu’il est le commandant de la capitale. Or, je suis convaincu qu’aucun spectacle ne peut se tenir sur une plage sans qu’il ne soit au courant. Je suis profondément convaincu qu’il a été informé parce que des spots publicitaires ont été diffusés par les radions et les télévisons (…) Pour cette raison, il ne mérite ni respect, ni considération de personne. Il devait lui-même, de façon volontaire, rendre le tablier au moins pour prouver qu’il ressent des sentiments. Mais s’il continue à nier, il ne mérite plus son poste. Parce que des activités ne peuvent pas se tenir à Conakry sans qu’il ne soit au courant ».

Anna Diakité, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.