Droits de l’homme : Journée de réflexion sur les actes de violence en Guinée

Comment instaurer un climat de paix et de la quiétude sociale en guinée ? Cette question était au centre d’une rencontre d’échange mercredi entre le ministre des droits de l’homme et des libertés publiques et des ONG impliqués dans la promotion des droits de l’homme dans le pays.
Le constat révèle que la Guinée a été le théâtre de plusieurs formes de violences ces dernières années. C’est justement pour trouver des voies et moyens permettant de mettre fin à  ce phénomène, que le ministère des droits de l’Homme et des libertés publiques, Kalifa Gassama Diaby, a initié cette journée de réflexion sur les violences en Guinée.
Pour le ministre des Droits de l’homme, l’impunité garantie la répétition. Il incombe selon lui  à l’Etat de prendre ses responsabilités. «  Dans une telle situation de désordre, il est du ressort  de l’Etat de prendre ses responsabilités.  D’abord en prenant des mesures rigoureuses pour ne jamais laisser sans sanction les actes de violence et des crimes crapuleux. Quand on gouverne, on est toujours et forcement responsable de ce qui se passe ». Indique le ministre des droits de l’Homme.
Au terme des débats, la cinquantaine d’ONGs  de la Société civile ayant pris part à la rencontre d’échanges avec le ministre des Droits de l’homme, ont fermement condamné les tueries de Womey et réclament justice.
Abdoul Wahab Barry, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.