EBOLA EN GUINEE DEPUIS 1982 : La colère d’Alpha Condé contre Dr. Niankoye Lamah

Petit à petit, l’idée de Dr. Ben Youssouf Keïta, selon laquelle, l’épidémie à virus Ebola existe en Guinée depuis 1982 fait du chemin. Au point où le chef de l’Etat en est désormais formellement informé. On en a en effet parlé lors de la rencontre que le président Alpha Condé a récemment eue avec les médecins retraités et les étudiants en médecine. Réunion au cours de laquelle l’ancien ministre des Affaires étrangères et de la santé, Dr. Edouard Niankoye Lamah a commis l’erreur de révéler qu’en était informé depuis 1990.

 On ne sait pourquoi l’ancien ministre de la santé s’est attiré la colère présidentielle en révélant qu’il était informé des résultats obtenus et consignés par les responsables du laboratoire de l’institut pasteur de Kindia. En tous les cas, il a déclaré : « C’était bien documenté.  Donc, il fallait s’attendre à ce qu’un jour, il y ait des malades d’Ebola ». Comme s’il n’en croyait pas ses oreilles, le président Alpha Condé, piqué au vif, et s’adressant à Dr. Edouard Niankoye Lamah, demande : « Vous dites que depuis des années, on savait qu’Ebola existait en Guinée ? Vous avez été ministre de la santé, pourquoi n’avez-vous pas informé le gouvernement que la Guinée pouvait faire face à une épidémie d’Ebola ? ». En face, le ministre ne répond pas.

 Et le chef de l’Etat de continuer : « C’était votre rôle en tant que médecin et surtout ministre d’alerter le gouvernement afin qu’on puisse prévenir l’apparition de cette maladie dans notre pays ». Pour le président Alpha Condé, son ancien ministre a péché par le silence qu’il a gardé alors qu’il a connaissance de l’existence de la maladie depuis des années. Pour lui, Dr. Edouard Niankoye Lamah est coupable d’une faute morale. Comme du reste, les autres médecins auteur du rapport révélé par Dr. Ben Youssouf Keïta. Eux aussi, en effet, ne s’étaient signalés.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.