EBOLA EN GUINEE : Le dernier Bilan

Comme à son habitude, la commission nationale de riposte contre Ebola a rendu public, ce samedi du dernier bilan de l’épidémie. En en retient essentiellement que cette dernière continue sa progression, en dépit des actions de contre-attaque qui, elles-mêmes, ne cessent de croitre.

Depuis le bilan précédent qui date du samedi 18 octobre dernier, la Guinée a enregistré 161 nouveaux cas de l’épidémie à virus Ebola. Ce chiffre est d’autant plus préoccupant qu’il est le reflet d’une chaine de propagation de l’épidémie qui n’est toujours pas maîtrisée. En effet, au cours de la semaine précédente, on n’avait connu que 90 nouveaux cas. Plutôt honnête, la commission a reconnu des défaillances dans le mécanisme de suivi et de surveillance des contacts et des suspects. Elle a admis qu’on ne réussit pas encore à empêcher des personnes potentiellement victimes ou dont les cas sont quasiment confirmés de quitter les centres de traitement pour se rendre dans des localités non encore touchées par la maladie.

En conséquence, la commission vient de répertorier deux nouvelles préfectures entrant dans le cercle tristement célébré des zones touchées par l’épidémie. Ce sont Kindia et Kankan. Pour ce qui est du bilan d’ensemble établit à la date du vendredi 24 octobre, il s’élèverait à 1656 cas (confirmés, probables et suspects) dont 962 décès. Soit un taux de mortalité de 58 %. Ce bilan aussi regrettable qu’il soit, ne devrait toutefois pas occulter le fait que 591 personnes initialement contaminées par le virus Ebola s’en sont sorties. Soit, là aussi, un taux de guérison estimé à 40,5 %.

Il convient juste de préciser qu’au-delà de ces deux villes formellement répertoriées par la commission de riposte, des informations font état de premiers cas signalés dans la préfecture de Beyla. Si ces informations se confirment, cela ferait alors trois nouvelles villes touchées.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.