EDG Kankan : Un incendie est survenu à la centrale énergétique !

Un groupe électrogène alimenté pour répondre à l’exigence des citoyens, qui réclament une desserte concomitante du courant électrique dans les différents ménages de la ville, a pris feu. L’incendie est survenu dans la nuit de ce mardi 30 au mercredi 31 juillet 2019 à la centrale thermique de la Société Guinéenne d’électrification EDG. Aucune perte en vie humaine, aucun blessé mais à en croire les premiers constats établis par les techniciens de la boite,  il faut dire que c’est le processus de la desserte concomitante tant espéré par les citoyens qui vient de prendre un bon coup.

Selon Sagno Lamine Evans, ingénieur en mécanique général et coordinateur des centres EDG à l’intérieur du pays, une élévation brusque de la température, est à l’origine du sinistre qui a fondu le radiateur du générateur affecté les flammes.

« Nous savons été confrontés à un cas malheureux vers 23 heures.  On a donc eu ce malheureux incident. Pendant que tous les paramètres du groupe Caterpillar étaient normaux suivant les conditions d’exploitations, il n’y avait pas de surcharge, ni de surchauffe, les pressions d’huiles et d’air était à la normale. Mais à 23h, quand la température a atteint un certain niveau il y a le collecteur d’échappement qui à pris feu. Comme il est tout prés du ventilateur et du radiateur, le radiateur étant conçu en aluminium donc c’est lui qui a pris le premier coup et quand cela se passe, il aura automatiquement un bruit sous-forme d’explosion au niveau du radiateur  qui a fondu.» A-t-il expliqué.                     

En termes de dégâts, le coordinateur, lui-même ingénieur en mécanique général s’explique.

« Les dégâts ont été  limités. Ce groupe qui est tombé en panne, supporte normalement 10 transformateurs qui aimantent plusieurs quartiers de la ville. La puissance disponible aujourd’hui à Kankan, est de 5 mégawatts, mais le besoin de la population s’élève à 9 mégawatts ».A-t-il déclaré.       

Un grand manque est à gagner certes. Mais le technicien de la mission nationale dépêchée à Kankan, pour remédier au faible niveau de la desserte électrique, se veut très optimiste.

« Ce n’est pas la fin du monde. Nous avons promis à la population d’éclairer toute la ville au même moment. Nous étions presqu’au bout de notre mission. Presque toute la  ville était alimentée. On va continuer pour qu’on puise trouver une solution. Sans quoi, nous sommes toujours là. Ces dix transformateurs,  nous allons voir comment affecter  leurs charges au niveau des autres groupes de façon progressive et avec sûretés le résultat va être probant » A-t-il assuré.

A noter que ce feu qui est survenu à la centrale thermique d’EDG, a été circoncis grâce à l’intervention des populations riveraines.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.