Éducation : de nouvelles dispositions prises pour contrer les fraudes lors des examens

À quelques jours du début des examens nationaux, session 2015, le ministre de l’Enseignement près-universitaire et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kourouma, a annoncé de nouvelles dispositions pour le bon déroulement des évaluations de fin d’année. Il s’agit de la “confiscation et de la destruction” des téléphones portables saisis et l’interdiction des internats au niveau des écoles.

Concernant les appareils saisis dans les centres d’examens, le ministre a demandé jeudi soir à ce qu’ils soient détruits sur-le-champ devant leurs propriétaires, et ces derniers disqualifiés de l’examen en question. Quant aux candidats surpris en possession de téléphones dans une salle de classe, ils seront bannis des concours scolaires en Guinée pendant les cinq prochaines années.

La seconde décision concerne l’interdiction d’organiser les internats dans les institutions d’enseignement. Le ministre met en garde ceux qui ne se conformeront pas à cette décision. Ils s’exposent à des sanctions administratives (le retrait de l’agrément lorsqu’il s’agit d’une école privée).  Selon M. Kourouma, ces deux décisions visent à contrer les fraudes lors des compositions. L’année dernière, par exemple, d’importantes fuites de sujets avaient été enregistrées. Cependant, personne n’avait été sanctionnée pour ces fuites.

Vu le contexte actuel, la seconde décision risque d’être désastreuse pour les candidats aux différents examens, car l’année académique étant sérieusement amputée par le retard dû au virus Ebola, de nombreuses écoles ont bâclé voire n’ont pas bouclé les programmes. Et, c’est à travers d’intenses révisions (les internats) qu’elles comptaient préparer leurs élèves.

Maintenant, les questions que l’on se pose est de savoir si ces nouvelles dispositions limiteront les fraudes pendant les épreuves, et les conséquences que l’interdiction des internats aura sur les taux d’admission aux prochains cycles (notamment les institutions d’enseignement supérieur pour ceux du Baccalauréat unique).

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.