Élections locales : L’opposition lance un ultimatum à la CENI jusqu’au 15 mars prochain

Après avoir été informé des manœuvres orchestrées par le pouvoir et la CENI pour procéder à l’annulation des élections communales au profit de la présidentielle, les opposants d’Alpha Condé multiplient les réunions de concertation en vue de trouver une stratégie, visant à empêcher toute mascarade électorale, lors des prochaines consultations électorales.

A l’issue de ces différentes rencontres, les opposants lancent un ultimatum à la Commission nationale Electorale Indépendante (CENI), jusqu’au 15 mars prochain pour fixer la date des élections communales et communautaires. Faute de quoi, l’opposition se réserve le droit d’entreprendre des actions d’envergures, conformément aux dispositions de la Constitution.

En réaction à cette menace, la mouvance présidentielle demande à son tour à l’opposition de prouver ces informations qu’elle qualifie d’une pure accusation des opposants. Quant à la CENI, insitution chargée d’organiser les élections en Guinée, elle parle de rumeur que les opposants sont en train de véhiculer, alors qu’à ce jour, aucune annonce n’a été faite sur le calendrier électoral.

Comme on le voit, la crise de confiance est déjà né entre les différents acteurs politiques et le fossé s’élargit entre pouvoir et opposition plus on s’approche de la présidentielle.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.