Électrification de la Haute Guinée : Kassory fait des annonces …

En marge des travaux de la Convention nationale du RPG-Arc-en-ciel, qui désigne Alpha Condé comme candidat à la prochaine présidentielle, prévue le 18 octobre prochain, la question de l’électricification de la Haute Guinée et la Guinée forestière s’est invitée dans la salle.

C’est le Premier ministre Kassory Fofana, qui l’avait même évoqué au cours de son discours d’ouverture de ladite convention.

« J’étais à Abidjan il y a deux semaines, le président Ouattara m’a chargé de dire au président [Alpha Condé] que le programme régional d’interconnexion qui doit servir à alimenter la Haute Guinée sera en marche. Avant mon départ d’Abidjan, il m’a envoyé le ministre de l’énergie qui m’a confirmé que n’eût été la COVID-19, ce programme devrait finir en juin. Avec la pandémie, ils sont en train de travailler pour garantir l’interconnexion avant le mois de mars 2021. C’est un programme régional financé, ce n’est pas une promesse de campagne, c’est une réalité ».

Face l’ampleur de la contestation, le Chef du gouvernement guinéen a tenté de rassurer les populations de la Haute Guinée, qui ont récemment manifesté pour exiger l’électrification de leur région à travers, disent-ils, la construction d’un barrage hydro-électrique.

Devant les militants du parti présidentiel, réunis mercredi au Palais du peuple pour désigner Alpha Condé, candidat du RPG-Arc-en-Ciel à la présidentielle du 18 octobre prochain.

Kassory Fofana, qui accuse les adversaires politiques d’être à l’origine des mouvements de protestation des populations de Kankan, Siguiri et Kourroussa, qui réclament du courant électrique, estime que ces manifestations n’avaient pas leur raison d’être.

Face à leur revendication pour la construction d’un barrage hydro-électrique, le Chef du gouvernement guinéen fait des promesses :

« Fomi, l’un des grands barrages de la Haute Guinée est également en voie d’être réalisé. Nous travaillons déjà sur le financement. Ceux qui ont suivi mon passage en Côte d’Ivoire il y a un an, à la rencontre du président de la BAD résident, qui ont suivi les conclusions de notre rencontre, ces conclusions ont noté que la BAD, à la demande du président Alpha Condé, soutient le projet Fomi et dégage déjà 50 millions de dollars pour un début de réalisation. Ce sont des réalités et non des paroles de campagne électorale », insiste le locataire de la primature.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.