En Algérie, l’après-Bouteflika a officiellement commencé

Le Conseil constitutionnel a entériné la démission de l’ex-président. Une élection présidentielle devra désormais être organisée dans les 90 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.