« En contrepoint de cet intérêt pour l’“effondrisme” se développe un mouvement de pensée inverse, le transhumanisme »

A la faveur de la crise climatique et environnementale, le recul critique face à la technique fait aujourd’hui surface, remarque Stéphane Foucart dans sa chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.