En Thaïlande, un parti d’opposition dissous pour « acte hostile » à la monarchie

Cette formation de la mouvance anti-junte militaire avait proposé la candidature de la sœur du roi au poste de premier ministre aux élections du 24 mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.