ENA Guinée : toujours au stade de projet

Le ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l‘Administration a fait une présentation du projet de décret portant création de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA).

Selon le rapport issu du conseil des ministres, « Cette école, qui sera la première du genre depuis notre indépendance, répond au défi d’assurer la formation de haut niveau des cadres de l’administration publique.Un décret du Président de la République fixera ultérieurement les attributions, organisation et fonctionnement de l’Ecole. » Toujours au stade de projet..

La Guinée est connue et reconnue pour ses projets costauds et… bidon. C’est ainsi que bien des observateurs, malgré les démarches n’attendent vraiment pas de voir cette ENA, école nationale d’administration voir le jour de sitôt.

De son côté, le ministre Sékou Kourouma croit dur comme fer que le projet aboutira. En tout cas, il a rendu public, niveau d’exécution du projet de création de l’Ecole Nationale d’Administration et les différentes étapes parcourues pour le démarrage du projet. Ces étapes sont : la mise en place et l’opérationnalisation de l’unité du projet, la conduite des études nécessaires au projet, la production de l’avant-projet sommaire, la formation de 20 formateurs vacataires à l’ENAP du Québec, la négociation d’un partenariat avec l’ENA de la république française. On s’attend tout de même à l’accompagnement du projet et la mise en place de son cadre administratif. Pour l’heure, il y a bien des embûches qui jonchent le chemin. C’est pourquoi, Sékou Kourouma sera épaulé entre autres par son homologue de la ville et de l’aménagement du territoire pour la sécurisation du site destiné à abriter l’école.

L’ENA de Conakry ? On est encore loin de cette opérationnalisation.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.