Des enfants dans les manifs de rues : peut-on accuser l’opposition ?

On remarque la présence de plus en plus regrettable de mineurs dans les manifestations de rue qu’organise l’opposition républicaine. Des voix s’élèvent déjà pour dénoncer la non-prise en compte de ce phénomène fâcheux qui expose la vie de ces enfants.

Sur des photos postées sur murs des réseaux sociaux, on les voit qui accourent de toutes parts. Et ce pour le moindre bruit, la moindre mobilisation, le moindre regroupement. Seuls ou avec leurs amis, ces tout-petits sont curieux, à l’image même de leur maisonnée. En effet, à l’annonce d’un accident, ils accourent. Des femmes de ménage abandonnent les marmites au feu pour venir voir. Parfois bébé au dos et mal attaché, ces femmes traînent en plus, par l’autre main, un des enfants. Elles viennent, guettent puis repartent souvent sans rien comprendre. Elles rentrent, s’entourent de leurs voisines et expliquent tout sauf ce qui s’est réellement passé.

Bref, les mineurs échappent aux contrôles de ceux qui sont sensés les protéger : leurs parents biologiques et les voisins de ceux-ci. L’opposition républicaine ne saurait être complice du manque de responsabilité de certains parents qui laissent s’échapper leurs progénitures, à chaque fois qu’il y a manifs des opposants. Députés frustrés, ONG, extrémistes du RPG, etc., peuvent donc critiquer Dalein et son bataclan mais, en réalité ils n’en sont pour rien. Il revient à chaque père et mère de famille de canaliser les enfants et les empêcher d’aller dans la rue pour suivre la fourmilière humaine qui accompagne les opposants.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.