ENI DE KINDIA : Les pensionnaires réclament leur prime

Ce mercredi 24 février, les élèves maîtres de l’Ecole normale des instituteurs (ENI) de Kindia se sont subitement abstenus de suivre les cours à eux dispensés. Un acte que selon eux, est une forme de protestation face au refus des responsables de l’établissement de leur verser des arriérés de pécule de six mois. Des arriérés dont ils exigent le versement avant toute reprise des cours.

Le montant en question s’élève à 150.000 GNF par mois. Après les premiers mois, les pensionnaires, mettant en place un comité de revendication, étaient à la rencontre des responsables de l’ENI. En réponse, on leur aurait toujours demandé de patienter. Mais selon un d’entre eux, ils en ont désormais marre d’attendre sans fin. Soumis à des conditions de vie particulièrement difficiles et pour beaucoup d’entre eux, très éloignés de leurs familles respectives, ils ne comptent que sur les maigres pécules pour s’offrir le nécessaire.

Poussée à bout, la direction a confessé que le problème n’est pas à son niveau, mais à celui du département de tutelle qui n’aurait toujours pas décaissé les montants. Peut-être bien que l’austérité du moment est passée par là. Ce qui contraindrait les pauvres élèves maîtres à continuer à patienter.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.