Enlevé par son oncle, un enfant retrouvé par la gendarmerie

C’est une autre opération réussie par la gendarmerie nationale. Un enfant de 7 ans qui a été enlevé il y a quelques jours a été retrouvé grâce à la vigilance des agents de la gendarmerie nationale.

Selon l’information relayée par nos confrères d’Espace fm, dans l’émission « les Grandes Gueules », l’enfant a été enlevé par son propre oncle maternelle, qui voulait de l’argent. Mais avant l’enlèvement, il réalise une vidéo sur le sujet avec les amis qu’il a gardé dans son téléphone portable, avec laquelle il exprime ses besoins d’avoir l’argent sans voler, ni tuer quelqu’un.

C’est ainsi qu’il est passé à l’acte. Il décide d’enlever son petit neveu, qu’il va réellement enlever. Il va confier son ami Abdourahmane Barry, qui à son tour, va envoyer l’enfant à Friguiadi dans la préfecture de Coyah. Il revient à la maison. Vers la soirée, sa sœur demande où est l’enfant ? Il va banaliser pour dire, peut-être qu’il est allé jouer, qu’il n’est pas revenu encore. Après, c’est lui-même qui ira à l’escadron de la gendarmerie de Wanindara-rail, faire une déposition. Il dira aux gendarmes, « écoutez c’est mon neveu qui a disparu », sans informer sa sœur. Mais ses explications ont attiré l’attention des gendarmes qui ont plutôt chercher à fouiller davantage pour en savoir plus. C’est ainsi qu’ils prendront son téléphone portable. Et en fouillant, ils retrouveront la vidéo. Il sera ainsi obliger de donner la bonne version des faits et expliquer comment il a décidé d’enlever son petit neveu.

La même source rapporte, que le coupable de cette opération de kidnapping avait l’intention de demander 250 000 dollars US, parce qu’il dira que la famille vie dans une certaine aisance. Et que ce montant devrait lui permettre d’aider ses parents qui sont au village, parce que sa sœur ne fait pas face à son père et à sa mère. Donc, c’était une occasion de chercher à avoir sa part, rapporte-on.

C’est ainsi que la gendarmerie a suivi la suite des événements. Ils ont appelé Abdourahmane qui détenait l’enfant, lui faisant croire que c’est une réunion pour la suite de l’affaire. Du coup, il apparait dans la zone contrôlée par les agents de sécurité pour être cueilli. Et l’enfant a été finalement libéré grâce à l’implication de la gendarmerie.

Ce cas d’enlèvement interpelle davantage les familles sur l’entourage car parfois, l’ennemi n’est pas loin.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.