Est-on en train de noyauter la crise politique ?

Pour rendre Dalein entièrement responsable des assassinats ciblés, pillages de biens publics et/ou privés, le pouvoir de Conakry a trouvé une solution. Celle de noyauter la crise politique dans des manœuvres dilatoires liées à une rébellion qui serait en formation dans un pays voisin.

La trouvaille a fait rire le chef de file de l’opposition ainsi que tous les habitués des complots mal pensés du régime de Conakry. Pour Dalein Diallo, « Aujourd’hui, on a tendance à oublier l’origine du conflit. D’abord, on veut ethniciser le combat et même le jihadiser.   Je vais rappeler ici qu’on a un conflit politique avec le pouvoir.  On a gagné dans les urnes, ils ont volé nos suffrages. Nous avons exigé que ces suffrages soient restitués. A un moment donné, ils ont décidé de nous rendre 10 à 15% de ce qui nous a été volé. Nous avons accepté de sortir de la crise et arrêter les manifestations et nous occuper d’autres choses. On signe un accord et quelques semaines après, ils se retrouvent en réunion et décident de ne pas appliquer  cet accord. Voilà, la source du conflit. La paix se construit non pas par l’exhortation, non pas en rappelant les avantages et les vertus de la paix, mais par le respect de la loi.  Malheureusement, Alpha Condé a juré de faire ce qu’il veut sans tenir compte ni de la vérité, ni de la loi, ni des bonnes pratiques, en violant sa propre parole, en violant les lois de la République. Mais nous n’allons pas accepter ».

La trouvaille du régime a donc du mal à passer.

Jeanne Fofana, www.kababacir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.