Etat de droit et bonne gouvernance : Dalein se pose en garant !

Le président de l’UFDG actuellement en tournée en Occident veut se faire passer en garant d’un Etat de droit et de la bonne gouvernance. Pour y arriver, il sera question de lutter contre l’injustice et la stigmatisation. Dalein Diallo estime qu’une fois son parti au pouvoir, toutes les autres qui minent la République seront tout simplement dégommées. Ce, pour notamment « redonner la fierté au peuple d’être Guinéen. »

Selon le chef de file de l’opposition, « L’injustice est pire que les piqûres de moustiques, le manque d’eau et d’électricité. La négation de la citoyenneté par un État qui devrait en être le garant en tous lieux et en toutes circonstances, sans discrimination, est plus insupportable que la pauvreté. » C’est pourquoi insiste Dalein Diallo, alors en meeting en Italie, « la priorité dans le projet de société de l’UFDG est la mise en place d’un État de droit et l’amélioration de la gouvernance. L’État qui est devenu en Guinée la source de l’insécurité et de l’injustice doit être restauré dans sa mission pleine et entière de protection et de sécurisation des citoyens, par la mise en place d’une justice forte et indépendante. »

En se posant ainsi en garant, Dalein Diallo arbore déjà son statut de chef d’Etat. Il reste que le chemin (de Sékhoutouréya) sera encore long et escarpé.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.