Eventuel 3è mandat : la subtilité dévoilée de Bantama Sow

Il s’agite aujourd’hui plus qu’hier. Il rêve aussi aujourd’hui plus qu’hier, allant jusqu’à titiller la présidence du parti au pouvoir. Bantama Sow, l’animateur principal des assemblées générales ordinaires du RPG a été récemment pris dans une subtilité à peine voilée quant à la hantise de son mentor pour un 3è mandat.

Bantama Sow parle, tenez-vous bien de temps. De prolongation, de longévité au pouvoir. A son avis, « Le président Alpha  Condé est en train de suivre le chemin tracé. On ne peut pas tout réussir en un seul jour. Mais il a déjà beaucoup fait. Et s’il a beaucoup plus de temps, comme les autres, il fera de la Guinée le pays le plus digital de la région. » Quelques heures plus tôt, c’est Alpha Condé lui-même qui se lâche : « On a besoin de temps. Même si nous avons de l’argent, nous avons suffisamment besoin de temps pour réaliser notre programme. » Suffisamment besoin de temps ? Cela veut tout dire, pour ceux qui doutaient jusque-là des velléités d’un 3è mandat.

Sentant qu’il a lâché le mot et de la façon la plus maladroite, Bantama Sow se recadre : « Beaucoup de personnes estiment que le président Alpha Condé est entrain de se projeter au-delà de 2020. Les gens oublient, je le dis toujours que le RPG n’est pas seulement créé pour le président Alpha Condé. Le RPG est créé au-delà d’Alpha Condé. Et le RPG se battra pour continuer à vivre après Alpha Condé, à l’image de l’ANC. Après Mandela, les gens ont connu ThaboMBeki, Jacob Zuma. Après Alpha Condé, c’est un autre du parti RPG qui prendra le pouvoir. »

Depuis ces déclarations, aucune voix ne s’est élevée au niveau de l’opposition. A moins qu’elles n’aient échappée au moment même où tous sont obnubilés par les communales.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.