Exactions sur des journalistes : une plainte contre des gendarmes

La doléance formulée par le lieutenant-colonel Mamadou Alpha Barry, chargé de communication de la Gendarmerie nationale et de la justice militaire n’aura pas pu trouver une issue négociée auprès des journalistes. Une plainte a été en effet déposée le 16 novembre dernier auprès du Procureur général près de la Cour d’appel de Conakry.

En cause ? « Parce que c’est lui qui est chargé de recevoir cette plainte, de l’instruire et d’organiser le procès » a précisé Maître Béa, un des avocats des journalistes. La dite plainte a été enregistrée au nom de Talibé Barry et d’autres contre le colonel Mamadou Ciré Bah, commandant Alseny Sylla, commandant Lancé Camara et toute personne que l’enquête déterminera.

Auparavant, le lieutenant-colonel Mamadou Alpha Barry, dans sa rhétorique habituelle l’officier négocie et égratigne : « Si on va en procès, ça peut prendre des mois, des années alors qu’on a plusieurs activités qui devront être gérés par certains journalistes. Et on ne peut pas dire à un journaliste de venir couvrir nos activités pendant que nous sommes en Justice. Raison pour laquelle, être en guerre avec les journalistes ne nous arrange pas », dira-t-il avant de demander : « Retirez la plainte, on va laver le linge sale en famille. On regrette ce qui s’est passé. C’est déplorable. »

Vraiment suffisant pour corriger ces gendarmes barbares, hostiles aux journalistes ? Pas très évident. « Nous souhaitons que la force reste à la loi », se lâche Me Salif Beavogui.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.