Examens nationaux : Ibrahima Kourouma exhorte les candidats à la sérénité (discours)

A l’occasion du coup d’envoi des examens nationaux, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, a, dans un discours, invité l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus à observer le maximum de rigueur des préparatifs en passant par le déroulement jusqu’à la proclamation des résultats. Ibrahima Kourouma, exhorte par la même occasion aux différents candidats à la sérénité au cours du déroulement des épreuves.

Lisez plutôt le discours…

« Mesdames et Messieurs les Hauts cadres du Système éducatif,
Mesdames et Messieurs les Partenaires Sociaux, APEAE, Intersyndicale de l’Éducation,
Mesdames et Messieurs les Partenaires Techniques et Financiers,
Mesdames et Messieurs, les enseignantes et enseignants,
Chers parents d’élèves
Chers candidats (tous examens confondus).

L’année scolaire 2014-2015, s’est ouverte dans un contexte pénible, parce qu’ayant coïncidé avec la gestion d’un problème national de santé publique auquel se trouve confronté notre chère Guinée, celui de la maladie à virus Ébola (MVE)

N’eut été la forte détermination et l’engagement personnelle de Son Excellence, Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, le Professeur Alpha CONDE, à sauver la jeunesse scolaire et estudiantine de notre pays d’une année blanche, nous ne serions très certainement pas ici, pour nous adresser à vous dans le cadre des examens nationaux.

Qu’il me soit donc permis à l’entame de mes propos en mon nom et en celui de l’ensemble de la communauté éducative, de magnifier ce geste, combien méritoire et salvateur.

En s’engageant ainsi, Monsieur le Président de la République a non seulement, renouvelé sa confiance aux décideurs, acteurs et partenaires du système éducatif afin de créer les meilleures conditions de travail et d’études à nos enseignants, encadreurs et apprenants, en leur offrant un environnement fortement sécurisé, avec un enseignement de qualité , mais aussi témoigné à suffisance de tout l’intérêt qu’il accorde à la formation de la jeunesse guinéenne, pilier de l’avenir de notre pays.

Mesdames et Messieurs,
Cette année n’aurait pu aussi se concrétiser sans le sursaut patriotique du corps enseignant, du courage et de la volonté des élèves et l’engagement de toutes les autorités de l’éducation à tous les niveaux, des parents d’élèves et syndicats, des partenaires techniques et financiers qui n’ont ménagé aucun effort ni sacrifice en faveur de l’Ecole guinéenne en vue de l’atteinte des objectifs d’amélioration du système éducatif.

Mesdames et Messieurs,
Les Ateliers régionaux préparatoires des Examens de la session 2015, ont permis aux structures déconcentrées et centrales de revisiter le dispositif de gestion du processus des examens nationaux afin d’envisager des stratégies plus efficaces que par le passé pour davantage de crédibilisation et de moralisation, seuls gages du succès de la session 2015.

C’est dans ce contexte, que les recommandations issues des différents ateliers ont débouché, en plus des dispositions déjà existantes, sur les nouvelles mesures ci-après :
• l’interdiction des internats durant toute la période des examens ;
• le renvoi systématique de tout candidat ou encadreur pris avec un téléphone portable dans le centre d’examen.
A ce titre, en collaboration avec mon homologue Ministre en Charge de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, un arrêté conjoint relatif au régime des sanctions disciplinaires entrera en vigueur à compter de la présente session des examens nationaux.

Mesdames et Messieurs,
Ils seront 350.312 candidats à affronter les examens nationaux tous cycles confondus. Cet effectif se répartit comme suit :
• Entrée en 7ème : 186.311 candidats dont 80.260 filles ;
• Brevet d’études du Premier cycle :
100.812 candidats dont 38.637 filles ;
• Baccalauréat Unique :
63.189 candidats dont 21. 358 filles.
Ces candidats passeront leurs épreuves dans
1561 centres d’examen.
34.637 enseignants seront commis à la surveillance.
7665 enseignants seront mobilisés pour les différentes corrections des épreuves.
3.110 agents de santé assureront la couverture sanitaire dans l’ensemble des centres d’examen du pays.
3 .110 agents de sécurité (police et gendarmerie), seront déployés pour la couverture sécuritaire des centres d’examens, de secrétariat et de correction.

A l’instar de toutes les sessions d’examen, la session 2015 est un défi à relever. Pour y arriver, nous ne saurons déroger à l’application ferme de l’option de Tolérance Zéro face à tout manquement qui serait détecté tout au long des différentes phases : déroulement, secrétariat de correction, correction et proclamation des résultats.

En conséquence, j’exhorte chacun des acteurs impliqués dans la gestion du processus de nos examens, superviseurs, surveillants, candidats, correcteurs, agents de saisie, agents de santé et de sécurité, à observer le maximum de rigueur des préparatifs en passant par le déroulement jusqu’à la proclamation des résultats.

J’exhorte les candidates et candidats à être sereins et confiants en eux pendant le déroulement de leurs épreuves et surtout à respecter le code de conduite des examens.

Pour assurer une meilleure information des populations, le point de la situation sera fait régulièrement à toutes les phases du processus des examens nationaux.

Mesdames et Messieurs,
Sur ces notes d’espoir je vous invite à avoir constamment à l’esprit, tout au long de ces examens, que seuls la fermeté, l’effort personnel, le sérieux requis et la transparence devront contribuer à améliorer le processus d’évaluation des apprentissages dans lequel notre département s’est engagé depuis quelques années afin d’instaurer une culture de l’excellence, gage d’un développement solide.

En ce qui nous concerne, je puis vous assurer que Son Excellence Monsieur le Président de la République le Pr Alpha CONDE et son gouvernement ne ménageront aucun effort pour créer les conditions optimales en vue d’un déroulement correct des examens nationaux session 2015 en dépit des difficultés que le pays connaît à travers les conséquences de l’épidémie Ébola sur notre économie.
Bonne chance aux candidates et candidats à tous les examens. Je vous remercie ».

www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.