Fatou Bensouda à Conakry : Ce que pensent les défenseurs des droits de l’homme

Après le séjour de travail de la Procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI) à Conakry, les défenseurs des droits de l’homme restent optimistes quant à l’ouverture très prochaine du procès des présumés auteurs du massacre du 28 septembre 2009, qui avait coûté la vie à 157 civils, plus d’un millier de blessés et une centaine de femmes violées.

S’exprimant à Kababachir.com, Mamadou Kaly Diallo, activiste des droits de l’homme et Consultant du Projet « La baïonnette intelligent », salue la présence de Fatou Bensouda à Conakry et espère une ouverture prochaine du procès des présumés auteurs des ces crimes odieux.

« Elle est venue dans le cadre de l’examen préliminaire, comme vous le savez depuis il y a des crimes commis le 28 septembre 2009 au stade de Conakry. La Guinée étant un pays qui a ratifié le Traité de Rome et depuis qu’il y a eu des crimes de masse commis au stade du 28 septembre 2009, la Guinée est sous l’examen préliminaire de la chambre d’accusation du Bureau du Procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI).

Donc elle est venue faire la situation sur l’évolution du dossier, nous sommes satisfaits, comme elle l’a dit, on a enregistré des progrès, il y a eu plus de 500 victimes qui ont été auditionnés, des témoins et des inculpé de très haut niveau. Nous espérons que très bientôt, il y aura le procès. »

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.