Fausses promesses de Condé : l’UNR parle de « slogans de campagne »

Si c’est une maladie de distiller à toutes les sorties publiques de promesses irréalisables, c’est que le président guinéen est bien malade.

Lui qui, depuis sa seconde mandature promet et soûle les plus crédules. Un étudiant, une tablette ; un tailleur, une machine ; des usines de montage de tracteurs ; des micros industries pour la purée de pomme de terre à Timbi Madina ; des usines de cahiers; un chemin de fer Conakry-Bobo Dioulasso ; une autoroute péage-pesage ; lancement d’une compagnie Air Guinée cargo ; la relance de la Sotelgui ; la relance d’Air Guinée, usine de nourriture du bétail ; etc. Excusez du peu.

Alpha Condé semble avoir un sport favori. Et il excelle bien là-dans. Seulement, plus personne ne le croit, même pas ses militants les plus convaincus ou ses alliés les plus inaliénables. En tout cas au niveau du l’UNR de Boubacar Barry Big-up, on tente de polir les fausses promesses d’Alpha Condé. Sur les ondes d’une radio locale, mercredi matin, Patrice Camara, le secrétaire général du parti évoque des slogans de campagne, rappelant que le président lui-même a reconnu qu’il n’a jamais su l’étendue du travail pour développer la Guinée. Il accuse au passage le gouvernement de n’avoir pas communiqué suffisamment pour vanter les actes posés par le papa-promesses.

Pour lui, le gouvernement doit communiquer et aller en ampleur. Une façon pour l’UNR de faire diversion, parce qu’elle peine à défendre les fausses promesses d’Alpha Condé. C’est pourquoi Patrice Camara conclue en se dédisant : la Guinée souffre d’un « problème de gouvernance ». Un point, un trait !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.