Faya Milimono craint une dictature plus sanglante

« On militarise nos quartiers pourquoi ? Et on a même la volonté d’aller au-delà de Conakry pour militariser s’il faut la Guinée. C’est à quel but on veut le faire ? Est-ce parce qu’on est en guerre ou parce qu’une partie de la Guinée a demandé sécession ? Non ! Ce qui n’est pas dit clairement c’est qu’on veut militariser la Guinée avant de dire qu’on veut un troisième mandat pour le président Alpha Condé. »

Le leader du Bloc libéral, après des jours de grève de la faim se lâche au même titre que le chef de file de l’opposition. Selon les deux leaders politiques, il n y a ni plus ni moins autres motifs pour les PA que de s’assurer un 3è mandat. Pourtant, officiellement, le gouvernement parle de restauration de l’autorité de l’Etat. Pour y arriver, on chiffonne toutes libertés de manifester des opposants, des leaders syndicaux, de la société civile. De quoi donner un caractère autocratique de la gestion de l’Etat.

C’est pourquoi, le BL interpelle « la conscience de tous les Guinéens de commencer par se lever maintenant et d’élever le ton au lieu d’attendre de lever les mains. Car c’est la dictature qui est en train de se montrer risque d’être plus sanglante que celle que nous avons connue de par le passé. » Le BL nous aura avertis.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.