FEGUIFOOT : La sanction du vice président Amadou Diaby et de l’entraineur Paul Put, suscite des réactions !


Le comité d’Ethnique de la Fédération guinéenne de football (FEGUIFOOT), a rendu public lundi une décision relative à la corruption qui aurait caractérisé le recrutement du sélectionneur belge Paul Put et des joueurs retenus lors de  la dernière édition de la coupe d’Afrique des nations qui s’est tenue en Egypte. Amadou Diaby, vice président de la fédération, et l’entraineur du Syli nationale ont tous deux été écroués par cette décision, les suspendant chacun de leurs fonction respective. Un verdict qui suscite beaucoup de réactions en ce moment dans la circonscription de Kankan. 

«  Tout tourne autour de l’encadreur et de la fédération. Parce que, la présélection et la sélection c’est eux qui le font.  Si le vice président de la fédération a été sanctionné pour faute de corruption voyons, c’est  parce qu’il a fait dos aux joueurs locaux au profil de ces stars binationaux, et depuis fort longtemps, c’est comme ça dans le circuit du football guinéen, ils prennent des sommes avec des inexpérimentés pour les faire jouer, même s’ils ne sont pas à la hauteur. Pour ce genre de corruption, les fautifs doivent être sanctionnés, Licenciés voir même emprisonnés ». A tranché Moussa Chérif, directeur du service Dioma distribution de Kankan avant de souhaiter le recrutement d’un nouvel entraineur.

« D’après moi Paul Put n’est pas un bon entraîneur et il mérite cette sanction, et la fédération doit stopper ces mauvaises manières de faire les choses. Il faut chercher un entraineur noir ou guinéen pas un blanc à ce prix on pourra aller loin ». A-t-il assuré.     

« L’affaire du football guinéen il y a beaucoup de corruptions, les patriotes, les vrai joueurs qui ont réussi à qualifier notre équipe ont été ignorés. Concernant le staff et le coach  ils se sont battus pour se faire de l’argent, et non pour l’ bonheur du pays. Il y a eu des dépenses pharaoniques qui se sont soldé par des échecs et une humiliation. Ils sont tous dans ce cercle des corrompu, y compris, la fédération, l’équipe technique et mêmes les joueurs». A asséné Diallo Mamadou Saidou amoureux du cuir rond et commerçant au grand marché Lofèba.

Croisé près de l’université de kankan, l’artiste chanteur Bakary Condé alias Beki love, appelle les autorités concernées à une prise responsabilité, tout en sollicitant l’apport des ex joueurs dans la sélection

« Le football guinéen avait commencé à avoir une très bonne image. Mais à mon fort étonnement, j’ai appris cette triste réalité qui n’est pas du tout bon pour la nouvelle génération et même pour la relève du foot guinéen, ils ont décorné ! Il faudrait que la fédération parvienne à prendre ses responsabilités chose qui est déjà en cours de concrétisation. Il faut le soutien et la considération des anciennes gloires du foot guinéen, pour qu’ils puissent apporter leur expertise dans le domaine. Pascal Feindouno est un exemple » ! A-t-il prémuni.

A rappeler que le vice-président  de la FEGUIFOOT, Amadou Diaby a été interdit d’exercer toute activité liée au football pendant 7 ans et sommé de payer 25.000 euros, ce dernier affirme ne pas encore reçu la notification de la sanction.

Quant à Paul Put, qui a été sanctionné à vie dans le football guinéen, il compte porter plainte contre la Guinée auprès du tribunal arbitral du football.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.