Flambée du prix du blé: Quel choix fera le gouvernement guinéen?

Année de cauchemar pour les récoltes de blé, qu’il soit tendre – celui qu’on utilise pour le pain et la pâtisserie – ou dur, celui qui sert à fabriquer pâtes et semoules. Selon certaines sources,  au Canada, la sécheresse a grillé les épis. La récolte de blé tendre, attendue à 30 millions de tonnes, en atteindra à peine 24 millions. « Les huit principaux acteurs mondiaux ont enregistré de nettes baisses de production, constate un expert chez Agritel, une société spécialisée dans l’analyse des marchés agricoles.  

La Russie, touchée elle aussi par la sécheresse, n’a récolté que 75 millions de tonnes sur les 80 attendues. En France, ce sont les inondations qui ont réduit la récolte des 38,5 millions de tonnes à moins de 35 millions ». 

Derrière la flambée des prix du blé, le risque de nouvelles émeutes de la faim. Le prix du blé a dépassé 300 euros la tonne, précisément il est à 306 euro à la date du 26 novembre 2021. Un niveau qui n’avait pas été atteint depuis plus de 14 ans. Cette performance s’explique par un record de la demande mondiale, tirée notamment par la Chine alors que les récoltes ont été mauvaises dans la plupart des pays producteurs. 

Quel choix fera le gouvernement guinéen?  

La situation devient de plus en plus difficile pour le gouvernement de Mohamed BEAVOGUI pour ne pas dire qu’il a le dos au mur.  Optant pour l’austérité totale, la flambée du prix risque de jouer sur la sincérité du gouvernement à alléger le panier de la ménagère aux guinéens en cette période de transition. 

A côté de nous, en République du Mali, l’Etat a pris la décision d’augmenter le prix du pain. Ainsi, le prix de revient du pain de 300 grammes est fixé à 300 F CFA aux consommateurs contre 250F CFA avant, alors que le prix du pain de 150 grammes est passé à 150 F CFA contre 125F CFA, selon le communiqué des boulangers, soit une augmentation de 50 F CFA 

En France, le prix de la baguette est en augmentation. Une nouvelle hausse qui s’explique notamment par l’envolée du prix de la tonne de blé et les mauvaises récoltes dans certains pays. Le prix de la baguette a augmenté de 10 centimes, passant désormais au prix de 1,10 euro. Cette hausse ne passe pas inaperçue auprès des clients. « Avant, je payais 95 centimes, tout augmente, c’est tout à fait normal », explique une cliente. 

Le gouvernement guinéen optera t-il aussi pour l’augmentation du prix du pain ou procédera –t-il à la subvention pour stabiliser le prix ? Les jours à venir nous en diront plus.  

Grégoire ANKOU 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.