Fodé Mohamed SOUMAH de la GECI à un pas du pouvoir d’Alpha CONDE

Il était longtemps resté silencieux. Il avait pris du recul après le revirement de son représentant à la commission électorale, Charles André SOUMAH au profit de la mouvance. Il s’est presque séparé avec ses collègues de l’opposition dont il ne partageait plus la vision. Fodé Mohamed SOUMAH, puis que c’est de lui il s’agit, fait parler de lui à nouveau. Dans un communiqué signé de sa formation politique, il est annoncé la tenue de la convention de son parti, la GECI (génération citoyenne) conjointement avec la NGR (nouvelle génération pour la République). Ce qui n’est pas passé inaperçu. Pour l’instant l’on ne sait pas précisément qui sera le candidat commun des deux partis à la présidentielle d’octobre ou s’ils vont se désister au profit d’un autre.

 Il y a quelques mois, (au lendemain des législatives) des rumeurs persistantes avaient fait état d’une nomination probable de Fodé Mohamed SOUMAH à un poste ministériel ou à la primature. Rien n’en a finalement été. Et à l’époque, il s’était évertué à démentir d’ailleurs tout rapprochement au pouvoir.

Mais aujourd’hui, la donne semble avoir changé. En fait, il n’est de secret pour personne aujourd’hui que Ibrahim Abé SYLLA, patron de NGR est l’un des plus fidèles alliés du président CONDE, comme le démontre à suffisance l’appartenance de son député David CAMARA au groupe parlementaire de la majorité. En décidant donc d’organiser de façon conjointe avec la NGR sa convention que cache Fodé Mohamed SOUMAH? Pour l’instant difficile de présager. Mais dans un avenir proche, très proche l’opinion sera située.

Oumar Rafiou Diallo, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.