Fodé Mohamed Soumah prévient: « Nous allons combattre cette assemblée nationale »

Tout comme d’autres acteurs politiques, le leader de GeCi est contre la prorogation du mandat des députés de l’Assemblée nationale.
En conférence de presse vendredi pour exprimer la position de sa formation politique sur la situation socio-politique actuelle du pays, Fodé Mohamed Soumah, n’est pas tendre avec les députés du parlement guinéen.
 »Nous avons l’impression aujourd’hui que tout est fait, diligenté, dirigé par l’exécutif. Nous allons combattre cette assemblée nationale, il n’est pas question qu’elle fasse son entrée parlementaire. Elle ne la fera pas. Nous travaillons dans ce sens », prévient-t-il.

Ajoutant que:  »C’est le peuple qui les a élus pour 5 ans. Et ces 5 ans étant arrivés à terme, il n’est pas question, qu’ils aient une journée de plus. Et donc je peux vous assurer que la rentrée qui est prévue pour le 05 avril n’aura lieu parce que le peuple sera là, pour leur dire c’est nous qui vous avez élus, vous n’avez pas voulu faire notre travail. A aucun moment, vous n’avez assuré le rôle pour lequel, vous étiez là », rappelle le Président de GeCi.
Très en colère contre la prorogation du mandat des députés, Fodé Mohamed Soumah, prévient qu’il est hors de question que cette assemblée nationale soit reconduite:

 »Il faut que le peuple se réveille, l’assemblée nationale, ce sont les représentants du peuple. Mais lorsque vous êtes représentants du peuple, et que vous ne défendez pas les intérêts de ce peuple, et lorsque vous avez un chronogramme, des délais bien délimités que vous ne respectez pas, ne vous étonnez pas que ce peuple-là se dresse contre vous, pour dire nous voulons récupérer notre mandat et nous allons les redistribuer à ceux qui sont capables. Donc, il n’est pas question que cette assemblée puisse être reconduite. », estime-t-il.
Avec un poids électoral très faible, l’on se demande si cet appel de ce leader politique pourrait faire fléchir les députés dela mouvance et de l’opposition, qui sont pour l’instant dans une logique de sièger, après la prorogation de leur mandat.
Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.