Fodé Oussou tacle Bah Oury : ‘’Il sait qu’il ne représente rien,… j’ai pitié de lui’’

Alors que le dialogue politique a été lancé sans les ténors de la classe politique, à savoir l’ANAD, le FNDC politique et le RPG –Arc-en-ciel et alliés, Bah Oury dénonce l’attitude des acteurs politiques qui ont décidé de bouder ce cadre qui se veut pourtant inclusif.

S’exprimant sur l’absence de ce trio alliances (ANAD, FNDC politique et RPG Arc-en-ciel et alliés), le leader de l’UGRD jure que les leaders de ces trois coalitions politiques passeront à côté de l’histoire :

« Les absents ont tort. Et je crois que je leur ai dit, s’ils ne font pas attention, ils passeront à côté de l’histoire de la Guinée et ce serait dommage. Et je leur dit encore aujourd’hui à cette occasion, en refusant de participer à ce dialogue inter-guinéen qui est un dialogue fondateur des années institutionnelles de la Guinée pour très longtemps, en agissant ainsi, ils risquent de sacrifier leurs partis politiques. Parce que certains vont estimer pourquoi être dans un parti politique ou les étapes majeures de la vie nationale sont boudées. Donc pourquoi y être au risque d’être absent le jour même des joutes électorales. Donc ils sont en train de liquider leurs propres partis politiques », a-t-il déclaré en marque du lancement officiel du cadre de dialogue le jeudi 24 novembre 2022.

En réaction à cette sortie de Bah Oury, le Vice-Président de l’UFDG, dit avoir pitié de Bah Oury.

Selon Fodé Oussou Fofana, « Bah Oury, c’est quelqu’un qui est traumatisé depuis qu’on l’a exclu ; tout le combat que Bah Oury a dans la vie, c’est contre Cellou. Il y a des politiciens qui prennent leur rêve pour la réalité, leur souhait le plus ardent, c’est de voir le président Cellou, le président Sidya éliminés de la course pour la présidentielle pour qu’ils puissent au moins espérer être quelque chose parce qu’ils savent que quand il y a le président Cellou, le président Sidya sur l’échiquier politique national, ils ne peuvent absolument rien à voir. Tout ce brouhaha-là, c’est parce qu’on n’a pas organisé les élections. Depuis 2010, on organise les élections, on connait le poids de chaque parti politique…Quand Bah Oury parle comme ça, moi j’ai pitié de lui. Bah Oury sait ce qu’il représente. Il sait le parti qu’il a là comment il l’a eu. Bah Oury sait dans son histoire politique combien de partis politiques il a fréquenté et pourquoi il a quitté ces partis politiques ? », s’interroge le numéro 2 de l’UFDG dans l’émission « Mirador » chez nos confères de FIM FM.

A rappeler que ce cadre de dialogue qui se tient sans les poids lourds de la classe politique guinéenne s’étendra  du 24 novembre au 15 décembre prochain.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.