FONDS INTERCEPTES : Les explications d’Alpha Condé attendue

Ces derniers jours, l’état de santé du président Alpha Condé était, bien que n’étant pas publiquement évoqué, au cœur des préoccupations des Guinéens. Mais avec sa sortie ce lundi, le débat sur cette question est désormais terminé. Bien que cette sortie n’éclaire pas pourtant sur les raisons véritables de son récent séjour en Tunisie. Mais en attendant, il devra, notamment faire montre de la même démonstration quant à son innocence. C’est du reste ce que demandent certains opposants.

Si avec sa promenade de ce lundi dans les rues de Conakry, le président Alpha Condé a fermé la porte à toutes les supputations sur son état de santé, il y en a une qui demeure toujours ouverte. Il s’agit de celle portant sur les fameux montants interceptés le 8 août dernier à Dakar. Le quotidien, journal sénégalais qui avait révélé l’affaire, ciblait le chef de l’Etat guinéen comme éventuel propriétaire de la cargaison de sous. Depuis les autorités de Conakry, à travers notamment la BCRG, se sont évertuées à démentir. Mais des doutes et des interrogations demeurent toujours. Pour sa part, l’opposition, dans son ensemble, ne désarme pas.

C’est ainsi que dès le retour du chef de l’Etat confirmé, certains sont montés au créneau pour demander des comptes au président Alpha Condé. C’est notamment le cas de Mohamed Tall de l’Union des forces républicaines (UFR), selon lequel, le défi auquel le numéro un guinéen devrait s’atteler est celui d’apporter « les preuves incontestables que tous les montants évoqués depuis qu’il est à la tête de l’Etat, à commencer par les 25 Millions de USD de Palladino jusqu’aux 20 millions découverts en transit à Dakar, n’ont pas été détournés et sont bien dans les caisses de l’Etat guinéen ici ou ailleurs ». A l’en croire, c’est là l’attente des Guinéens.

Abondant dans le même sens, le député uninominal de l’UFDG de Gaoual, Ousmane Gaoual Diallo, met en garde contre une manœuvre qui viserait à maquer la question des fonds de Dakar. Estimant qu’il n’a pas à se réjouir de la mort de quelqu’un, il pense aussi que la lutte des Guinéens devrait aujourd’hui à demander aux autorités à fournir les explications qu’il faut au sujet en particulier des 20 millions de dollars qui ont transité par Dakar.

Anna Diakité, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.