Foot – L1 – Bordeaux rechute à Dijon


Foot


Ligue 1

Publié le | Mis à jour le

Après avoir mené deux fois au score, Bordeaux a craqué en fin de match à Dijon (2-3) vendredi, concédant sa cinquième défaite de suite à l’extérieur en Ligue 1.

Football - Ligue 1 - La joie des Dijonnais.  (B.Papon/L'Equipe)

La joie des Dijonnais. (B.Papon/L’Equipe)

Le match : 3-2

Non, Bordeaux n’est pas encore guéri. Trois jours après avoir enrayé contre Saint-Étienne (3-0) une spirale infernale de sept matches sans victoire en Championnat, les Girondins ont fini par plier de nouveau à Dijon (2-3).

Les plus optimistes supporters des Girondins retiendront qu’ils ont mené deux fois au stade Gaston-Gérard, les plus lucides qu’ils ont surtout beaucoup subi en défense et connu une réussite maximale devant : c’est au terme d’une action confuse, marquée par un possible défaut de la goal-line technology – que Cafu a ouvert le score dès la 13e minute, et il a fallu une frappe venue de nul part de Malcolm (36e) pour que les visiteurs reprennent l’avantage – contre le cours du jeu – deux minutes après l’égalisation de la tête de Cédric Yambéré.

Au classement, Bordeaux n’avance pas. Pire, il est même désormais devancé par son adversaire du soir (10e), intraitable à domicile depuis sa défaite contre le PSG (1-2) à la mi-octobre (quatre victoires en Championnat). Si la réussite les a longtemps fuis vendredi, à l’image de Kwon Chang-hoon (20e, 42e), Wesley Saïd (24e, 31e) et Julio Tavares (29e), les Dijonnais ont fini par voir leurs efforts récompensés en seconde période. Ils pourront remercier Saïd, rayonnant dans le froid bourguignon (voir ci-dessous).

8
Dijon a pris huit points après avoir concédé l’ouverture du score en Ligue 1 cette saison, plus que toute autre équipe.

Le joueur : Wesley Saïd passeur et buteur

Décisif à trois reprises «seulement» depuis le début de la saison (deux buts, une passe), Wesley Saïd a pesé sans discontinuer sur la défense bordelaise vendredi. C’est lui qui a offert à Benjamin Jeannot le but égalisateur à la 52e minute, après avoir éliminé Milan Gajic avec une facilité déconcertante sur le côté gauche. Et c’est encore lui qui a donné la victoire à son équipe à la 87e, avec beaucoup de sang-froid et du pied droit, à la conclusion d’un superbe mouvement collectif initié par Kwon. Décisif, enfin.


Y. So.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.