Forum de l’étudiant guinéen : Les étudiants réclament les tablettes, Alpha pique une colère noire !

Au cours du Forum de l’étudiant guinéen qui a ouvert ses travaux jeudi 1er juin, les étudiants guinéens ont interpellé le président Alpha Condé sur les promesses électorales à savoir : « un étudiant, une tablette ».

Dès son arrivée, les étudiants ont réclamé les tablettes promises par le Chef de l’Etat lors de la campagne électorale de 2015. Il n’en fallait pas parce que le numéro un guinéen pique une colère noire et répond aux étudiants en ces termes : «J’ai été étudiant avant vous. Nous avons rendu l’Afrique fière de nous. Vous criez comme des cabris pour des tablettes, vous êtes des cabris. (…) Personne ne peut m’impressionner. Alors ceux qui crient montrent tout simplement qu’ils sont mal élevés, mal éduqués c’est tout. Mais on va vous obliger à vous redresser. Jusqu’à nouvel ordre, il n’ya aura pas de tablettes distribuées. On va vous apprendre parce que vous n’êtes pas  de cela. Vous n’êtes pas le reflet des étudiants en Guinée, vous n’êtes que des petits excités», a déclaré le numéro un guinéen.

Mais ce n’est pas tout, le Chef de l’Etat guinéen tranche:« Alors, j’ai dit au ministre de l’enseignement supérieur on suspend la distribution des tablettes jusqu’à nouvel ordre et donc pour le moment on ne mettra pas les tablettes à votre disposition », a-t-il fait savoir.

Pour Alpha Condé qui pique une colère noire, « Ce n’est pas un droit, même en France, aux États-Unis, on n’a pas distribué des tablettes !  On a mis des ordinateurs dans  les écoles», nous enseigne-t-il.

Mais est-ce que c’est le cas dans les écoles guinéennes ?

Ce face-à-face humiliant entre Alpha Condé et les étudiants risque de remettre en cause ce forum qui avait pourtant l’air d’avoir bien démarré.

Abdoul Wahab Barry, Kababachir.com

  1. Michael Diallo dit

    Mon Président est un ?

    Ceci était la seule conclusion logique que je pourrais en tirer après la lecture de la réplique du Président Condé à la confrontation récente à propos de sa promesse électorale « un étudiant, une tablette » non tenue.

    L’audace du Président Condé de dire que nous ne l’impressionnons pas! M. le Président, permettez-moi de vous rappeler que c’est vous, Monsieur, qui devrait nous impressionner et non le contraire.

    Pourriez-vous expliquer exactement comment vous et votre génération avaient rendu l’Afrique fière de vous? Est-ce par votre politique partisane et capitalisme de copinage ? Par votre empressement à fermer les yeux sur la corruption endémique ou pire encore y participer? Est-ce par le gaspillage des ressources naturelles de l’Afrique en veillant à ce que vos partisans récoltent les fruits de leur soutien aveugle à vous et à votre parti politique?

    Pouvez-vous, s’il vous plaît, expliquer exactement comment la Guinée a profité de votre Présidence ? Nos écoles sont à court de personnel, manquent de tout type de programme d’études destiné à préparer nos enfants à vivre au 19ème siècle et beaucoup moins au 21ème siècle. Notre système de santé fait cruellement défaut pour un pays avec autant de ressources naturelles comme le nôtre. Combien de plans de logement ont été présentés et de contrats accordés sous votre administration, pourtant les besoins élémentaires en matière de logement sont inexistants. Notre taux d’inflation national a monté en flèche tandis que les salaires et le pouvoir d’achat du Franc Guinéen ont chuté de manière spectaculaire. Cependant, vous et vos Ministres voyagez plus que la plupart des dirigeants d’entreprises et vous logez dans certains des meilleurs hôtels de l’Europe.

    Les biens alimentaires de première nécessité sont hors de la portée de beaucoup de vos compatriotes, des compatriotes que vous comme le Président de la République en avez la responsabilité, Monsieur.
    Des services comme l’électricité sont une plaisanterie en Guinée, pourtant vous et votre administration avez gaspillé des centaines de millions de dollars, avez complètement mal géré les ressources naturelles de notre pays, avez refusé d’écouter et de travailler avec les entreprises qui peuvent et veulent réellement aider à développer ce pays. Cependant, vous vous sentez autorisé à dire que c’est bien nous, les étudiants et les gens désirant vous tenir pour responsable d’échouer à tenir vos propres promesses, qui agissent comme des crabes?

    M. le Président nous agissons peut être comme des crabes, mais savez-vous ce qu’on appelle une personne qui fait une promesse et qui rompt délibérément cette promesse ? Un menteur Monsieur. Maintenant, préfériez-vous être connu comme un crabe ou comme un menteur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.