Fraudes massives : ce qu’en pense le RPG

De grosses magouilles ont été orchestrées dans le processus électoral qui vient d’avoir lieu en Guinée, le 4 février dernier. Des PV ont été déchirés. Des BV ont été emportés. Des administrateurs territoriaux ont été impliqués dans le vote, etc. Le vote abusif par procuration a fait le reste. Au niveau du RPG on cherche à temporiser avant de souffler sur les braises.

Extrait : « L’UFDG a crié d’abord à la fraude avant même les élections. Vous voyez ça ! C’est ce qui est paradoxal. C’est pour montrer leur mauvaise foi. Ils ne veulent pas la paix dans ce pays. Ce n’est pas comme ça on peut avoir le pouvoir », proclame-t-on au niveau du parti au pouvoir. Avant d’ajouter : « Monsieur Sidya Touré dit qu’il va se rencontrer avec son  bureau politique pour prendre une décision par rapport à ça. Mais s’ils dénoncent des fraudes par-ci par-là, je crois que nous sommes dans un Etat de droit. Le mieux c’est de faire recours à la justice pour trancher. En ce qui nous concerne, tout ce que nous allons recueillir, nous allons nous référer à la justice. Nous ne ferons pas de jugement. »

La tension est grandissante à Conakry et à l’intérieur du pays. Des morts d’hommes et des destructions de biens privés ont été enregistrés. L’Etat est complètement absent dans certains endroits.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.